mercredi, janvier 12, 2022

Un programme provincial est un bon début

Le ministère de l’Éducation et Développement de la petite enfance a récemment annoncé qu’il va débourser plus de 115 000 $ pour que les districts scolaires puissent offrir gratuitement des produits d’hygiène menstruelle aux élèves dans le cadre du programme « Jamais au dépourvu ».
Le Syndicat du N.-B. a demandé pour que les produits menstruels soient offerts gratuitement dans tous les édifices provinciaux à la suite d’une résolution acceptée par les membres du Syndicat du N.-B. pendant leur Congrès biennal 2020.
« Pour nos membres, ceci était une question d’égalité, » dit la présidente du Syndicat du N.-B. Susie Proulx-Daigle. « La menstruation fait partie de la santé féminine et le coût de ces produits peuvent être excessif pour certaines. Le Syndicat du N.-B. croit que ces produits devraient être offerts gratuitement.
« Ce programme est un bon commencement alors qu’il aidera à réduire le stigma et le stress que peuvent avoir les élèves, » dit Mme Proulx-Daigle. « Les produits menstruels peuvent être coûteux, alors ceci aide à alléger la pression financière et permettra aux élèves de se concentrer sur leur apprentissage. »
D’après le communiqué de presse du gouvernement, « Ces produits d’hygiène seront disponibles dans les toilettes et les vestiaires des filles, ainsi que dans les installations non genrées des écoles accueillant des élèves de la sixième à la 12e année. Les élèves n’auront donc plus à s’adresser au personnel administratif de l’école pour en obtenir. »
Le Syndicat du N.-B. pense que la province devrait envisager d’étendre le programme à d’autres édifices provinciaux commençant par les bibliothèques publiques.
« Les bibliothèques publiques sont une excellente prochaine étape, car elles permettraient au grand public d’accéder facilement les produits menstruels offerts, » dit Mme Proulx-Daigle. « Nous savons que les gens de tous les milieux sociaux se servent des bibliothèques, alors nous pensons que ce serait le bon choix. »